août 16, 2022

Quelle assurance choisir pour une trottinette ?

La trottinette fait partie des moyens de déplacement les plus en vogue aujourd’hui. Ceci est notamment lié à l’économie d’espace qu’elle permet. La trottinette produit nettement moins de gaz à effet de serre. Toutefois, pour mieux en profiter, il est indispensable de savoir comment l’assurer. Découvrez tout à ce propos dans les lignes à suivre de cet article.

Les types d’assurance envisageables pour une trottinette

L’utilisation des trottinettes dans nos sociétés a nettement augmenté ces dernières années. Ce changement a amené les autorités compétentes à rendre obligatoire l’assurance de ces moyens de déplacement. Ainsi, pour vous déplacer librement en trottinette, vous devez absolument être couverts par une assurance en responsabilité civile. Cette disposition légale vous garantit d’être pris en charge en cas de dommages corporels ou d’accidents de circulation.

Si vous n’y avez pas encore souscrit dans votre contrat d’habitation, songez à le faire dans les plus brefs délais. En dehors de cette clause, d’autres détails importants entrent en ligne de compte. Il s’agit de la couverture contre les vols et des droits à la défense pénale comme à la protection juridique. Chacun de ces droits est pris en compte dans l’assurance complémentaire propre aux trottinettes.

Assurer votre trottinette : autres détails à garder à l’esprit

Il faut dire que dans certains cas, les compagnies d’assurances vous proposent d’opter pour une assurance deux roues motorisées. Dans ces cas, il faut solliciter les services d’un conseiller qui vous aidera dans l’analyse des devis d’assurances. En outre, en fonction des assurances auxquelles vous souscrivez, certains dommages peuvent ne pas être couverts. Par exemple, le non-port du casque ou la conduite en état de sobriété peuvent être des situations qui conduisent à une exclusion des garanties.

Il est à noter en plus de tout ceci que les assurances de trottinettes pour être valables vous imposent certaines mesures. Il s’agit essentiellement de:

  • L’interdiction de se déplacer en casque audio lorsqu’on roule en trottinette ;
  • La prise en compte des normes de passagers limités à une seule personne au maximum ;
  • L’obtention d’une carte d’immatriculation et au besoin d’une carte grise si votre trottinette excède les 25km /h ;
  • L’installation des lumières à l’avant et à l’arrière de votre moyen de déplacement ;
  • La mise en place obligatoire d’un dispositif sonore pour circuler.

Vous savez à présent tout à propos de l’assurance des trottinettes. Assurer une trottinette aujourd’hui est un acte civique qui vous protège vous et votre environnement. N’hésitez donc plus, assurez-vous et déplacez-vous en toute sécurité. Pour plus de fiabilité, n’hésitez pas à recourir aux services de spécialistes ayant une expertise avérée dans le secteur.